mercredi 30 mai 2007

2 – Les meilleurs pugilistes (Pugilat avec cestes) de l’époque Grecque

Classement - Athlètes - Titres de référence - [conversion en années] - durée du règne
1 -
Tisandros de Naxos en Sicile - 4 fois olympionique et 4 fois pythionique - [(4+4) x 2] - 16 ans environ
2 - Glaukos de Karystos - 1 fois olympionique et 2 ou plutôt 3 fois pythionique mais aussi un cumul de 16 à 18 titres isthmiques et néméens - moyenne de [(1+3) x 2 = 8] et de [10+8 = 18] - 13 ans environ
3 - Euthymos de Locres Epyzéphyriennes - 3 fois olympionique - [3 x 4] - 12 ans environ
4 ex aequo - Philon de Korkyra - 2 fois olympionique - [2 x 4] - 8 ans environ
4 ex aequo - Alkainetos de Lépréos - 2 fois olympionique - [2 x 4] - 8 ans environ
4 ex aequo - Satyros d’Elis - 2 fois olympionique et 2 fois pythionique - [(2+2) x 2] - 8 ans environ
4 ex aequo - Epitherses d’Erythrai - 2 fois olympionique et 2 fois pythionique - [(2+2) x 2] - 8 ans environ
4 ex aequo - D[…]gonos de Rhodes ? - 2 fois olympionique et 2 fois pythionique - [(2+2) x 2] - 8 ans environ
9 - Praxidamas d’Egine - 1 seule fois olympionique mais un cumul de 8 titres isthmiques et néméens - moyenne de [(1+0) x 2 = 2] et de [5+3 = 8] - 5 ans environ

* Glaukos de Karystos a accumulé des titres isthmiques et néméens sur près de 18 années. Cependant, pendant sa carrière, il n’a remporté au mieux « que » 4 titres olympiques et pythiques sur les 9 possibles. On peut donc supposer qu’il a dû partager ces couronnes avec différents rivaux.

* Euthymos de Locres Epyzéphyriennes a été le grand rival du pugiliste et pancratiaste Théagènes de Thasos pendant quatre olympiades.

* Parmi les 5 pugilistes grecs à égalité dans ce classement, D[…]gonos de Rhodes est vraisemblablement le plus titré puisqu’il a emporté deux fois « complètement » la Période ; c’est-à-dire deux fois 6 titres : un total de douze. Ensuite, Satyros d’Elis devance Epitherses d’Erythrai avec un total de 9 titres panhelléniques sur la période contre 8 (pour les autres, les informations sont fragmentaires).

* Enfin, Praxidamas d’Egine passe en dessous du seuil des 8 années de règne et ne peut plus figurer parmi les « meilleurs de tous les temps ».

La durée moyenne d’un règne pour ces huit meilleurs pugilistes de l’époque Grecque est de 10 années environ. Si l’on veut faire une moyenne sur les dix meilleurs pugilistes de la Grèce, afin de mieux comparer avec les autres disciplines, on peut réintégrer Praxidamas d’Egine et ajouter Diagoras de Rhodes (une fois olympionique et pythionique, également vainqueur de 6 titres isthmiques ou néméens). La durée moyenne des plus grands règnes devient alors : 9 années.

1 commentaire:

Jeronimo a dit…

En première estimation, compte tenu de ses seuls trois titres olympiques connus, la domination d'Euthymos de Locres sur le pugilat était de 12 +/- 3 années.

Si on accepte l'analogie entre sa carrière ("romancée") et celle de Mohamed Ali, on ajoute deux (éventuels) titres pythiques aux trois olympiques : ceux de 490 et 486 avant J-C (chez les "imberbes" puis chez les "adultes"). L'estimation devient donc 10 +/- 1 années.

Il demeure le troisième meilleur pugiliste "pur" du Monde Grec derrière Tisandros de Naxos en Sicile (16 +/- 1 années) et le géant Glaukos de Karystos (environ 13 années).