mercredi 16 mai 2007

3 – Pankration / Pancrace / «Arts Martiaux Mixtes»

En ne conservant que ceux ayant un minimum de dix années de règne (pour ne pas alourdir la présentation), il ne reste plus que six champions, tous antiques, parmi les meilleurs pancratiastes de tous les temps.

Classement - Athlètes - Titres de référence - [conversion en années] - durée du règne
1 -
Dorieus de Rhodes - 3 fois olympionique et 4 fois pythionique mais aussi un cumul de 15 titres isthmiques ou néméens - conversion : moyenne de [(3+4) x 2 = 14] et de [8 + 7 = 15] - durée : 15 ans environ
2 - Astyanax de Milet - 3 fois olympionique et 3 fois pythionique - [(3+3) x 2] - 12 ans environ
3 - Sostratos de Sikyon - 3 fois olympionique et 2 fois pythionique mais aussi un cumul de 12 titres isthmiques ou néméens - conversion : moyenne de [(3+2) x 2 = 10] et de [6 + 6 = 12] - 11 ans environ
4 ex æquo - Arrhichion de Phigaleia - 3 fois olympionique - [(3 x 4) -2] - 10 ans environ
4 ex æquo - Marcus Aurelius Demostratus Damas de Sardis - 2 fois olympionique, 3 fois pythionique et 2 fois vainqueur de l’Agon Capitolin - [(2+3+2) x 4/3] - 10 années environ
4 ex æquo - Timasitheos de Delphes - 2 fois olympionique et 3 fois pythionique - [(2+3) x 2] - 10 ans environ

L’auteur Pausanias décrit dans son Elide tout un groupe de statues iconiques (littéralement «à l’image de leurs modèles»), aperçues à Olympie, qu’il désigne sous le nom de Diagorides. Il s’agit de la célèbre famille de Diagoras de Rhodes : des vainqueurs olympiques («olympioniques») en Pugilat ou en Pancrace sur trois générations. Diagoras, avec ses quatre coudées et cinq dactyles (doigts) est le plus grand de tous : 1m95. Ses fils, dont Dorieus, mesurent environ quatre coudées soit 1m80.

On connaît donc la taille de Dorieus de Rhodes. Pour estimer son poids, il faut savoir que les pancratiastes étaient jadis désignés comme « les meilleurs lutteurs parmi les boxeurs et les meilleurs boxeurs parmi les lutteurs ». En clair, leur physique était intermédiaire aux deux morphotypes antiques.

Pour s’en faire une idée, on peut utiliser les statistiques concernant :
- les boxeurs à mains nues des XVIIIèmes et XIXèmes siècles
- et les lutteurs de la même période (plus particulièrement les sumotoris de ces mêmes siècles).
Les gabarits moyens sont respectivement :
- 1m80 pour 83 kg
- 1m77 pour 135 kg
La moyenne obtenue est : 1m79 (qu’on peut assimiler au « 1m80 » de Dorieus) pour 109 kg.

Le « pancratiaste » moderne qui correspond le mieux à ce physique n’est autre que Fedor Emelianenko (Russie) : 1m83, 106 kg


Dorieus de Rhodes aurait été à l’image de Fedor Emelianenko (Russie), champion du Pride FC depuis 2003, et triple champion du monde de Sambo Combat

5 commentaires:

Jeronimo a dit…

Pausanias vécut au IIème siècle après JC. L'unité de mesure qu'il utilise pour décrire les statues des Diagorides, la coudée, entre dans le système de mesure des longueurs romains.
La valeur exacte du doigt romain est 1,8525 cm. Le pied romain (16 doigts) 29,64 cm et la coudée (24 doigts) 44,46 cm.
Dorieos/Dorieus de Rhodes qui mesurait "environ 4 coudées" mesurait donc "environ 1m77,8".

Il était trop petit pour être un des meilleurs pugilistes (comme le fut son père : 4 coudées et 6 dactyles = 1m89) et trop léger (estimation du poids de Dorieos : environ 109 kg) pour être un des meilleurs lutteurs (dont les poids oscillaient autour de 135kg, comme les yokozuna des XVIII et XIXème siècles).
Par contre, cette morphologie était idéalement à mi-chemin entre l'explosivité nécessaire aux sports de percussion et l'inertie nécessaire à l'orthopale.
Un peu comme les lanceurs de marteau sont à mi-chemin entre les lanceurs de javelot et les lanceurs de poids ou disque.

Jeronimo a dit…

Dans l'histoiredes Jeux Olympiques Modernes, il n'y a eu que trois champions capables de conserver leur titre :
- Yuri Sedykh (1m85, 106kg) : 1976-1980
- Pat O'Callaghan (1m80, 98kg) : 1928-1932
- et John Jesus Flanagan (1m78, 88kg) : 1900-1904-1908.

Parmi tous les champions olympiques du lancer de marteau entre 1900 et 2008, celui dont le physique s'approche le plus de la morphologie qu'on peut estimer pour Dorieos/Dorieus de Rhodes, se nomme Karl Hein. Il fut vainqueur olympique en 1936 avec 1m79 pour 103kg.

Jeronimo a dit…

Image de Karl Hein :
http://www.hamburg.de/image/7942/Hein%252C+Karl.jpg

Jeronimo a dit…

Un historique du lancer du marteau qui rappelle que les Celtes ont eux aussi contribué à la grande hsitoire du sport. Tout n'a pas été inventé par les Grecs en terme de compétition sportive !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lancer_du_marteau

Jeronimo a dit…

L'Ukrainien (citoyen de l'URSS) Yuri Sedykh (1m85, 106kg), si proche de Fedor Emelianenko (1m83, 106kg) en terme de gabarit, a été 2 fois médaillé d'or aux Jeux Olympiques (1976 et 1980) mais privé d'un troisième sacre en 1984 par le boycott de son pays aux Jeux tenu à Los Angeles, USA. C'est pourtant cette année 1984 qu'il était le plus fort (il porta le record du monde à plus de 86m). En 1988, il participa aux Jeux de Séoul et obtint la médaille d'argent. Mais il ne s'arrêta pas sur cette défaite. En 1991, il conquit l'or aux premiers championnats du monde d'athlétisme, 15 ans après sa première médaille d'or olympique.
Finalement, le seul qui l'ait vraiment battu (deux fois), aux championnats du monde 1983 et aux Jeux Olympiques 1988, fut le Russe (lui aussi citoyen d'URSS) Sergey Litvinov (1m80, 106kg).

Yuri Sedykh : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yuriy_Sedykh et http://www.sports-reference.com/olympics/athletes/se/yury-sedykh-1.html
Image : http://javiercienfuegos.somosdeporte.org/files/2009/05/yuri-sedikh.jpg

Sergey Litvinov : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sergey_Litvinov et http://www.sports-reference.com/olympics/athletes/li/sergey-litvinov-1.html
Image : http://www.tmuscle.com/img/photos/06-047-training/image001.jpg