lundi 9 juillet 2007

Lutte turque « yagli gurès »

Le « yagli gures », avant de redevenir une simple lutte à l’huile traditionnelle de Turquie, avait elle aussi connu la consécration « internationale » au sein de l’Empire Ottoman.

Depuis 1362 (et même depuis 1349 de façon informelle), le tournoi du Kirkpinar s’est tenu sans interruption à Andrinople, cité prise aux Byzantins par les Turcs Ottomans. Chaque année, un millier de lutteurs venus des quatre coins de l’Empire s’y retrouvaient pour y obtenir le titre de grand champion.

Malheureusement, les données sont fragmentaires (voir en annexe)… et pour tout dire ne commencent apparement qu’en 1861 avec le plus grand d’entre tous : Gaddar Kel Aliço.

Nom des vainqueurs - Dates des victoires au Kirkpinar - Durée du règne
Gaddar Kel Aliço - 1861 à 1886 - 26 ans
Koca Youssouf Isamelo - 1887-1894 ? - 8 ans (également champion du monde de « catch-as-catch-can » en 1898)
Adali Halil - 1888-1906 ou 1896-1913 - 18 années
Tekirdağlı Hüseyin Akkaya - 1935-1942 - 8 années
Karamürselli Ahmet Taşçı - 1990-1993, 1995-1997 et 1999-2000 - 9 années

* « Gaddar Kel » (ce qui signifie le « cruel chauve » !) Aliço fut champion du Kirkpinar de 1861 à 1886 sans interruption, c’est-à-dire pendant 26 années. Il fut persécuté pour n’avoir jamais voulu représenter le sultan Abdulaziz contrairement à Kavasoglu Ibrahim « Le Grand » (1m90, 150 kg environ) et Samdancibasi Kara Ibo qui accompagnèrent le sultan ottoman en France et en Angleterre. Toutefois, personne ne réussit à battre Aliço de l’âge de 16 ans à 41 ans. C’est finalement son compatriote Koca Youssouf Ismaelo qui y parviendra en 1887 tandis qu’Aliço était âgé de 42 ans. Gaddar Kel prendra sa retraite après cette défaite mais trouvera un élève digne de lui en la personne du jeune Adali Halil.

Gaddar Kel Aliço

* Né dans la village de Sumnu, près de Delornian en Bulgarie, « Koca » (« le grand ») Youssouf Ismaël deviendra champion du Kirkpinar en 1887 à l’âge de 30 ans. Il s’embarquera en 1894 pour la France puis les Etats-Unis et y vaincra tous les champions occidentaux qu’on lui opposera dans le style professionnel du « catch-as-catch-can ». Il fut connu sous le pseudonyme de « Terrible turc » et, avec d’autres compatriotes, sera à l’origine de l’expression « fort comme un Turc ». Il décèdera en 1898 lors du naufrage du bâteau qui le ramenait chez lui. On raconte même qu’il périt noyé pour n’avoir pas voulu abandonner la ceinture en or, symbole de son statut de champion. Pendant ses tournées européenne et américaine de « catch », on le présentait, peut-être exagérant, comme mesurant 6 pieds et 2 pouces soit 1m87, pour un poids allant de 240 à 250 livres soit 109 à 113 kg (ce qui semble probable compte tenu de certains clichés et d’articles de presse où on souligne son grand appétit).

Koca Youssouf Ismaël

* Adali Halil (1m88 ou 1m98 selon les sources, entre 120 et 130 kg), l’élève d’Aliço, remportera 18 fois le Kirkpinar (en 1888 puis probablement de 1897 à 1913 inclus) et leur couple maître-élève peut légitimement être comparé aux Grecs de la période archaïque Hipposthenes-Hetoimokles, le père et le fils, qui remportèrent respectivement 6 et 5 titres olympiques antiques. En 1914, Adali Halil sera vaincu par le plus jeune et technicien Hergeleci Ibrahim (1m85, 100 kg). Chaque année, les lutteurs vont prier devant la statue d’Adali Halil avant le début du Kirkpinar.

Adali Halil

* Hüseyn Akkaya Tekirdagli (de la ville de Tekirdag) est né en 1908 dans la village d’Alkaya près de Kircaali Koÿ et est décédé en Bulgarie en 1982. En 1935, il participa au championnat de lutte d’Halk Evi où il vainquit tous ses adversaires. La même année, il vint en France pour vaincre quatre champions français de Lutte en moins de quinze minutes chacun. Ces combats attirèrent près de 30.000 spectateurs. Il remporta le Kirkpinar d’Edirne 8 fois de 1935 à 1942.

* Karamürselli Ahmet Tasçi est le dernier grand champion du Kirkpinar d’Edirne. Toutefois, cette performance n’a plus qu’une portée nationale aujourd’hui puisque l’Empire Ottoman, tout comme son équivalent Mongol qui institua le Naadam, n’existent plus et que pour se mesurer aux autres champions, il existe des compétitions bien plus prestigieuses : championnats du monde et Jeux Olympiques.

Karamürselli Ahmet Tasçi

4 commentaires:

Jeronimo a dit…

La date de 1888 apparaît comme un intrus dans la période dominée par Koca Yusuf (de sa victoire sur "Gaddar Kel" Aliço en 1887 à sa mort par naufrage en 1898).

Adali Halil a-t-il réellement gagné cette année-là alors qu'il n'était âgé que de 16 ou 17 ans ? Koca Yusuf a-t-il défendu son titre juste après son triomphe ?

Certains sites parlant de 18 victoires consécutives de la part d'Adali Halil, on reviendrait à des victoires de 1896 inclus à 1913 (Halil étant battu en 1914 alors âgé de 42 ou 43 ans, comme son vieux maître "Gaddar Kel" Aliço lors de sa propre défaite).

Jeronimo a dit…

Il y a aussi une autre possibilité : celle qu'Adali Halil n'ait pas régné 18 années mais seulement depuis 1898 (à la mort de Koca Yusuf) jusqu'en 1913 inclus.
Son règne aurait alors été de 16 années et celui de son prédécesseur, Koca Yusuf, de 11 années.

Jeronimo a dit…

Ce changement dans les durées aurait un impact sur le classement des meilleurs lutteurs de tous les temps ... et des meilleurs combattants de tous les temps.

Jeronimo a dit…

En conclusion, je dirai qu'Adali Halil a régné :
- soit 18 années consécutivement, donc à partir de 1896 (pendant que Koca Yusuf allait défier les champions européens puis américains)
- soit depuis 1898 (après la mort de Koca Yusuf lors de son naufrage de retour d'Amérique) c'est-à-dire pendant 16 annés consécutives.